• Andreu Alfaro Hernández

    Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé d'Art! et citer le nom du sculpteur Andreu Alfaro Hernández, dans mon billet précédent m'a donné envie de développer un peu sur cet artiste né tout près d'ici à Valenceen août 1929 et décédé en décembre 2012. 

    Andreu Alfaro Hernández

    Autodidacte Andreu Alfaro a été peintre et dessinateur à ses origines avant de devenir l'un des sculpteurs les plus importants du XX° siècle et de réaliser cette multitude de sculptures que l'on trouve dans les musées, les rues, les places ou les parcs du monde entier.

    Ci-dessous, Dos Rombos, Parc Cervantes à Barcelone:

    Andreu Alfaro Hernández

    Il s'est essayé à la sculpture avec le bois, le marbre, la pierre ou le plastique avant de plonger complètement dans la sculpture dans les années cinquante, après un voyage à Paris et Bruxelles au cours duquel il visita l'exposition 50 ans d'art moderne.

    C'est à partir de là qu'il a trouvé le langage du métal et la capacité à modeler cette matière lui a permis de laisser libre cours à sa créativité: on a dit de lui qu'il était l'homme "qui avait donné mouvement au métal."

     Veles al viento à Gandia

    Andreu Alfaro Hernández

    Sa recherche constante de l'innovation tout au long de sa carrière, ne permet pas de l'inclure dans un mouvement artistique particulier, cependant, il ne reniait pas l'influence du travail d'artistes comme Constantin Brancusi (1876-1957), Jorge Oteiza (1908-2003), Julio González (1876-1942) et des frères Pesvner (1888-1962).

    El devenir: (Collection BBVA)

    Andreu Alfaro Hernández

    C'est à partir de 1972 qu'il a développé une famille de sculptures appelé génératrices . C'est une série de plusieurs tiges ou tubes en acier inoxydable ou aluminium articulé autour d'un centre, tous organisés et déplacés par un générateur, de sorte que les formes se croisent et se transforment selon la lumière et le point de vue du spectateur. Ce processus offre une grande polyvalence en permettant la réalisation de grandes sculptures, idéales pour les espaces urbains. 

    Puerta de la Ilustracion (26 arcs en métal avenue de la Ilustracion à Madrid)

    Andreu Alfaro Hernández

    Andreu Alfaro était aussi un artiste engagé pour sa langue, sa culture et  la défense de la liberté, qui se traduit dans nombre de ses œuvres, comme "Bon dia llibertat" (1975). On voit aussi ses préoccupations nationalistes comme «Catalan power" (1976) ou

    "Monument als Països Catalans" (1981), place del Carme de Tarrega:

    Andreu Alfaro Hernández

    Il fut le premier artiste a remplir le vieux marché Born de Barcelone, avec une trentaine d'œuvres de trois à dix mètres chacune en 1983, disant qu'à Valence, il n'y avait pas suffisamment d'espace pour l'art contemporain.

    Rotonde à Picaya

    Andreu Alfaro Hernández

    Cette appréciation de Alfaro a été à l'origine de l'Institut Valencien d'Art Moderne (IVAM), qui a pris forme avec l'aide, entre autres, de Carmen Alborch, alors ministre de la Culture, et du peintre Eduardo Arroyo, ami proche du sculpteur.

    Le musée de plus de 18 000 m2, dont le logo a été conçu par Alfaro, a été le dernier à consacrer une rétrospective de sa carrière d'un demi-siècle en 2007, avec 92 œuvres qui faisaient partie de la collection privée de l'artiste et que lui-même a aidé à choisir.

    Andreu Alfaro Hernández

    L'Espagne, les Etats-Unis, l'Italie, l'Allemagne et la France sont parmi les pays où est reconnu le travail de cet artiste qui a également exposé à la 46e édition de la Biennale de Venise, et dans des villes comme Sao Paulo, Nuremberg, Munich, Francfort, Paris, Miami et Ottawa.

    Au cours de sa vie, il a reçu le Prix national des arts plastiques (1981), James I de la Generalitat Valenciana (1980), la "Alfons Roig" du Conseil de Valence (1991). En 2008 il fut elu membre d'honneur de la " Reial Acadèmia Catalana de Belles Arts de Sant Jordi".

    Independencia, Jardin Las Americas à Burgos:

    Andreu Alfaro HernándezLa littérature a aussi sa place dans le travail de ce sculpteur, qui a consacré des œuvres à Goethe ou à Ausiàs March dont je vous parlerai dans un prochain billet:

    Monument à Ausias March, jardin Vivers à Valence:

    Andreu Alfaro Hernández

    « Climat Costa BlancaDoodle JO de Sotchi »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :