• Canal Moskova - Volga

    Deux jours et demi à Moscou, c'est bien trop peu! Comme toutes les capitales, la ville regorge de monuments de musées, d'églises qu'il faudrait plusieurs jours pour visiter tranquillement, mais, le bateau n'attend pas, il appareille en début d'après-midi.

    De toutes les façons, l'excitation est grande déjà de découvrir les paysages immenses de la Russie et les trésors cachés des petites villes de la province.

    Alors retournons à la gare fluviale qui se situe en dehors de la ville. 

    Sa construction a été achevée en 1937, et elle représente une parfaite illustration de l'architecture de style stalinien. L'étoile qui culmine à 85 mètres est la même que celles que l'on voit sur les tours du Kremlin, elle vient de là-bas. Tout en granit et en marbre, la gare est entourée d'un joli jardin.

    Déjà le bateau s'éloigne et l'on peut voir ceux qui restent encore à quai devant la gare fluviale:

    Au début, c'est la traversée de faubourgs industriels

    Puis très vite les rives deviennent verdoyantes et, comme c'est dimanche, des familles profitent des espaces aménagés sur les rives de la Moscova, certaines ont allumé des barbecues:

    Un peu plus loin c'est l'animation d'une base nautique:

    Et déjà un premier village caché derrière des frondaisons printanières desquelles émerge le haut d'une église:

    Je vous propose à nouveau une carte que j'ai déjà publiée et que je remettrai dans chaque billet afin qu'il soit plus facile de suivre le déroulement de la croisière.

    Notre première escale sera Ouglich, après une nuit et une matinée de navigation. Au départ de Moscou, nous naviguons sur le canal qui relie la Moskova à la Volga et qui l'oeuvre de Staline.

    La Moskova n'est en effet qu'une petite rivière qui parfois se traverse à pied sec sous les murailles du Kremlin. Elle était donc insuffisante pour alimenter en eau potable la capitale de l'URSS.

    De plus, Staline pensait qu'il était nécessaire d'assurer une liaison navigable entre la Moscova et la Volga afin de mettre en place un "port des cinq mers" dans la capitale.

    Il souhaitait aussi créer une chaîne de production hydro-électrique, avec la mise en service de huit barrages-usines.

    De plus, très attaché aux symboles, il voulait, déployer un autre chantier marquant, comme celui du métro autre réalisation datant de la même époque.

    Le chantier fut titanesque, voici quelques chiffres:

    200 millions de m3 de terre excavée

    3 millions de m3 de béton coulés

    7 digues de béton,

    8 digues de terre,

    15 ponts,

    2 tunnels,

    de nombreuses écluses,

    la gare fluviale et son port marchand.

    A cela s'ajoutent les stations de pompage qui poussent l'eau de la Volga vers la Moskova.

    La main d'oeuvre était vite trouvée: les travaux étaient accomlis par les forçats du Goulag. Plus d'un million d'hommes y ont travaillé dont beaucoup, morts à la tâche, ont rempli des fosses communes dans l'anonymat le plus complet.

    Avant que la nuit ne tombe, nous franchissons la première des 6 écluses qui précèdent la jonction avant la Volga et que l'on voit sur la carte.

    Photos © BENISSA 15/05/2011

    A suivre LA VOLGA

     

    « Moscou, le KREMLIN, album-photosLa Volga »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :