• Des Hommes de Laurent Mauvignier - Le sari vert de Ananda Devi

    Je viens de terminer 2 livres parus à la rentrée et dont je voulais vous entretenir. 
    Des hommes de Laurent Mauvignier est l'un des trop rares romans parus  évoquant la Guerre d'Algérie. Il y est question d'hommes marqués à jamais par le fait d'avoir été appelés sur cette terre française lors des "événenements" de 1960. D'hommes qui, à leur retour en métropole ont gardé en eux ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils ont vu ou fait. D'hommes qui se sont tus.
    Pour oublier? Non, car une telle expérience ne s'oublie pas et, quarante ans après, sans que l'on sache pourquoi, à l'occasion de l'anniversaire de sa soeur,  l'un de ces hommes, marqué, traumatisé, fait ressurgir ce passé enseveli dans le coeur de ceux qui ont cru pouvoir l'effacer, le nier.
    Le père de Laurent Mauvignier a fait la guerre d'Algérie... il s'est suicidé lorsque l'auteur était adolescent... il ne reste que des boîtes pleines de photos de "là-bas" et cette question: ce suicide a-t-il un rapport avec cela?




    --==ooo000ooo==--

    Mon voyage à l'île Maurice en mai dernier à contribué à mon envie de lire ce livre et je n'ai pas été déçue. 2 personnes de mon entourage auxquelles je l'ai passé l'ont dévoré d'une traite.
    Cela se passe à Curepipe une ville située dans le centre de l'île, sur les hauteurs avec un climat humide et froid, loin de l'image des plages paradisiaques. 
    Et ce n'est pas le paradis que décrit ce livre, mais plutôt l'enfer.
    L'enfer de cette société indienne patriarcale où la violence faite aux femmes est courante. Et il a été violent ce vieux médecin à l'agonie, veillé par 2 femmes qui ont souffert à cause de lui: sa fille et sa petite-fille.
    L'ombre d'une autre femme plane sur eux, celle de sa femme, morte si jeune dans des circonstances terribles et troubles. 
    Tout est violent dans ce livre: le comportement de cet homme "Dokter-Dieu", le désir de vengeance de ces femmes, et les mots de l'auteur pour raconter cette histoire.

    Voici ce qu'en dit elle-même Ananda Devi sur son site (Ananda DEVI):

    Est-ce le fait d’avoir écrit un livre si dur que j’ai moi-même de la peine à le relire? J’ai la sensation d’avoir franchi des espaces sauvages. Restent sur mon corps des traces de griffures, les balafres de ce voyage dans l’esprit herissé de lames du Dokter.Dieu, tandis que je contemple, atterrée, cette épopée sanglante. J’ouvre mes mains sur des paumes constellées d’entailles. C’est moi qui ai fait cela? Ce livre m’anéantit. J’ai l’impression de ne plus pouvoir écrire autre chose, après cela. Comme si tout mon chemin avait abouti à cela, à cet homme, à cette cruauté inutile, à ce tracé de soie vivante qui me rattache à la femme morte, au souvenir de la marmite de riz renversée, aux échos d’un passé dont personne ne se souvient puisqu’ils sont tous morts, tous ceux qui ont vécu cette abominable histoire dont je suis la dernière héritière. Ce souvenir m’annihile.

    Ecrirai-je autre chose, après cela?
    Si elle n'écrit rien d'autre, je vais me précipiter lire ses précédents romans.

    « SWAP d'automneSOL EN SI »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 12:52
    dacaio
    en effet deux livres qui semblent intéressants .. même si ma préférence va au "sari vert" .. en effet, je crains tout ce que l'on écrit et raconte sur la guerre d'algérie ... les parents se souviennent encore et leurs récits ne cortrespondent pas toujours à la littérature !! gros bisous

    tiens je te joins ce tract ... uner page d'histoire !!!
    2
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 19:44
    dacaio
    merci pour ton com ... j'ai aussi beaucoup de roses, rouges mes préférées, dans mon jardin ... et même du lilas .. mais avec la pluie persistante .. grgrgr bonne soirée et merci pour ta réponse sur ton blog ... bisous +++
    3
    Vendredi 6 Novembre 2009 à 18:47
    MUGUET JOCELYNE
    Merci de nous parler de ces deux livres que je n'ai pas lus!!
    OK pour le défi!!!des Ganeshs ventrus,rigolos,sérieux!!! J'attends!!!
    Belle soirée
    4
    vavito
    Lundi 12 Septembre 2011 à 23:25
    vavito

    bonjour Benissa...!!
    content de te revoir...Toujours une richesse d'esprit chez toi,a voir ton blog...C'est un plaisir de se documenter et s'enrichir de ta curiosité..!! Je ne parle en général que de peinture..Mais en ce moment je n'ai pas tellement d'inspiration.Surment la venue de l'hiver..?Merci de ta visite..J'ai maintenant ton lien...!! T'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :