• Grec et latin

    Grec et latin

    Je souhaitais faire un billet pour expliquer ma tristesse et ma révolte contre l'abandon du latin et du grec au Collège et je m'aperçois que Eric-Emmanuel Schmitt l'a déjà fait bien mieux que moi., à lire ICI

    Voilà ce que donne l'inculture d'une ministre (à qui l'on ne peut même pas reprocher d'être énarque puisqu'elle a échoué deux fois au concours d'entrée) qui ne connaît rien au domaine dont elle a la charge mais dont le rôle est de défendre une réforme pondue par des bureaucrates.

    Comme le célèbre écrivain, j'ai eu l'immense chance d'étudier le latin et le grec mais contrairement à lui je n'ai jamais trainé ces langues comme des boulets. Au contraire ! J'ai toujours vu dans l'étude des langues autant d'énigmes à résoudre, autant de mystères à percer qui aiguillonnaient ma curiosité, mon imaginaire.

    Quelle étude passionnante! que de rêves éveillés devant les images qui illustraient mes livres! que de désirs de voyages dans ces pays de l'Antiquité dont les héros remplissaient les textes étudiés.

    Et mes professeurs: quelle culture! quels êtres passionnés animés par l'amour de ces cultures antiques berceaux de nos civilisations! quel don pour nous transmettre leur passion!

    L'étude de ces deux langues m'a donné l'envie de voyager pour découvrir les lieux où on les parlaient... que de merveilleux voyages qui m'ont donné envie de découvrir le reste du monde!

    Je dois à cette étude, mon goût pour les belles lettres, pour les choses raffinées. J'y ai gagné la structuration de mon esprit, le développement de mon intelligence, le besoin d'aller au fond des choses, d'être perfectionniste.

    Evidemment, lorsqu'on n'a pas étudié ces langues, on n'imagine même pas à quel point on est cerné par tout ce que nous leur devons.

    C'est pourquoi je remercie ma cousine Colette, qui vit une grande partie de l'année dans ce beau pays qu'est la Grèce, de m'avoir envoyé ce beau poème de Jean Richepin qui se suffit à lui-même:

    (Ένα εντυπωσιακό κείμενο του γνωστού Γάλλου λογοτέχνη του περασμένου αιώνα Ζαν Ρισπέν, για την προσφορά της Ελλάδα στον παγκόσμιο πολιτισμό.

    Une version frappante du célèbre écrivain français du siècle dernier Jean Richepin sur l'apport de la Grèce à la civilisation mondiale.)

     

     

    Η τελευταία λέξη της γης, όταν θα αφήνει την τελευταία της πνοή, θα είναι ΕΛΛΑΣ!

    Le dernier mot de la terre, quand elle laissera son dernier souffle, sera GRECE!

    Δεν γίνεται να σβήσει η Ελλάδα, ο Έλληνας, 
    η προσφορά του πάνω σε αυτόν τον πλανήτη...

    Il est impossible d'effacer la Grèce, le peuple grec, son offrande à cette planète...

    Γκρεμίστε όλη την Ελλάδα 
    σε βάθος 100 μέτρων.

    Détruisez toute la Grèce
    sur une profondeur de 100 mètres.

    Αδειάστε όλα τα μουσεία σας, 
    από όλον τον κόσμο.

    Videz tous vos musées,
    du monde entier.

    Γκρεμίστε κάθε τι Ελληνικό από όλο τον πλανήτη...

    Détruisez tout ce qu'il y a de grec partout dans le monde...

    Έπειτα σβήστε την Ελληνική γλώσσα από παντού:
    Από την ιατρική σας,
     
    την φαρμακευτική σας.
    Από τα μαθηματικά σας
    (γεωμετρία, άλγεβρα)
    Από την φυσική σας,
    τη χημεία σας
    την αστρονομική σας
    την πολιτική σας.
    Από την καθημερινότητα σας.

    Ensuite, effacez la langue grecque de partout:
    De votre médecine,
    votre pharmaceutique
    De vos mathématiques
    (géométrie, algèbre)
    A partir de votre physique,
    De votre chimie
    De votre astronomie,
    De votre politique,
    De votre vie quotidienne.

    Διαγράψτε τα μαθηματικά, 
    διαγράψτε κάθε σχήμα,
    κάντε το τρίγωνο-οκτάγωνο,
    την ευθεία-καμπύλη!

    Supprimez les mathématiques,
    supprimez toutes les formes,
    transformez le triangle en octogone,
    la droite en courbe!

    Σβήστε την γεωμετρία από τα κτίρια σας, 
    από τους δρόμους σας, από τα παιχνίδια σας,
    από τ' αμάξια σας!

    Effacez la géométrie de vos bâtiments,
    de vos rues, de vos jeux,
    de vos voitures!

    Σβήστε την ονομασία κάθε ασθένειας και κάθε φαρμάκου, διαγράψτε την δημοκρατία 
    και την πολιτική!

    Effacez le nom de chaque maladie et de chaque médicament, supprimez la démocratie
    et la politique!

    Διαγράψτε την βαρύτητα και φέρτε τα πάνω κάτω,

    αλλάξτε τους δορυφόρους σας να έχουν τετράγωνη τροχιά!

    Supprimez la gravité et amenez le haut en bas, changer les satellites pour qu'ils aient une orbite carrée!

    Αλλάξτε όλα τα βιβλία σας (γιατί παντού θα υπάρχει έστω και μια ελληνική λέξη)!

    Changez tous vos livres (parce que partout il y aura ne serait-ce qu'un mot grec)!

    Σβήστε από την καθημερινότητα σας κάθε ελληνική λέξη!

    Effacez de votre quotidien chaque mot grec!

    Αλλάξτε τα ευαγγέλια, 
    αλλάξτε το όνομα του Χριστού!
    Βγαίνει από τα Ελληνικά και σημαίνει αυτόν που έχει το χρίσμα!

    Αλλάξτε και το σχήμα κάθε ναού (να μην έχει την ελληνική γεωμετρία)!

    Changez les évangiles,
    changez le nom du Christ!
    Il vient du grec et signifie celui qui a l'onction!

    Changez aussi la forme de chaque temple (afin qu'il n'ait pas une géométrie grecque)!

    Σβήστε τον Μέγα Αλέξανδρο, 
    σβήστε όλους τους Μυθικούς και Ιστορικούς ήρωες,
    αλλάξτε την παιδεία σας, αλλάξτε το όνομα της Ιστορίας, αλλάξτε τα ονόματα στα πανεπιστήμια σας, διαγράψτε την φιλοσοφία, αλλάξτε τον τρόπο γραφής σας χρησιμοποιήστε τον αραβικό,
    διαγράψτε, διαγράψτε, διαγράψτε...

    Effacez Alexandre le Grand,
    effacez tous les héros mythiques et historiques,
    changez l'éducation, changez le nom de l'histoire, changez les noms de vos universités, supprimez laphilosophie, changez votre façon d' écrire, utilisez l'écriture arabe,
    supprimez, supprimez, supprimez...

    Θα πείτε "δεν γίνεται".

    Vous direz "c'est impossible".

    Σωστά, δεν γίνεται γιατί μετά δεν θα μπορείτε να στεριώσετε ούτε μία πρόταση! Δεν γίνεται να σβήσει η Ελλάδα, ο Έλληνας, η προσφορά του πάνω σε αυτόν τον πλανήτη...

    Justement, ceci est impossible, parce qu'ensuite vous ne pourrez même pas construire une phrase! Il est impossible d'effacer la Grèce, le peuple grec, son offrande à cette planète...

    Η πρόκληση πάντως ισχύει!

    Le défi, cependant, est lancé!

     

     

    Ζαν Ρισπέν (Αλγερία 1849 – Παρίσι 1926). 
    Γάλλος λογοτέχνης και δραματουργός.

    Jean RICHEPIN (Algérie 1849 - Paris 1926).

     

     

    « Palmyre, patrimoine mondial de l'UNESCOA Villequier - Victor Hugo »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Mai 2015 à 14:35

    Que dirai-je de plus ? J'apprécie beaucoup Eric Emmanuel Schmitt, ai admiré et admire encore ta culture, tu le sais, 

    mon témoignage ? : J'ai 72 ans. J'ai fait quelques études, qui remontent dans les années 1950. J'étais en section Lettres Modernes. Je n'ai fait ni latin, ni grec, ni mathématiques, je n'ai étudié que l'anglais et l'espagnol, comme on les enseignait à cette époque-là , c'est dire qu'il ne m'en reste pas grand chose ! Après deux années d'études secondaires (en Lettres Modernes) j'ai dû travailler pour gagner ma vie .... . Je n'ai sûrement pas une immense culture ! pourtant, l'on m'offenserait beaucoup si l'on me trouvait inculte.

    Je crois, que tous les Ministres pensent (hélas) qu'ils vont réussir LA réforme du siècle. (Hélas encore) l'école, en France est bien malade depuis longtemps .....

    Et puis, qui a dit que le grec et le latin seraient supprimés totalement de l'enseignement dans la réforme proposée ?

    Amicalement à toi .

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 19 Mai 2015 à 15:51
    Renée

    Magnifique et très vrai. La Grèce nous à tous donné et nous donne encore. Merci pour cet article car j'aime ce pays avec mon cœur mes tripes!


    Et en plus je suis très fière de parler Grec. Bisesssssss


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :