• L'Aube, fascination du vitrail.

    Avec pas moins de 9000 m2 de verrières, réparties dans 200 églises, le département de l'Aube en Champagne offre une collection de vitraux unique en Europe.

    Du Moyen Âge à nos jours on peut y faire un tour d'horizon complet de cet art qui est toujours vivant grâce aux ateliers de restauration et aux artistes qui continuent de créer.

    Pendant encore une grande partie du Moyen âge, les fenêtres étaient closes avec de la toile térébenthinée, de la toile enduite de cire ou du papier huilé.

    Si au fur et à mesure, du verre vient remplacer ces matériaux et si un peu plus tard on applique de la peinture sur ce verre, on est encore loin des vitraux tels que nous les connaissons aujourd'hui, c'est à dire ces panneaux constitués de pièces de verre de différentes couleurs, reliées entre elles par des baguettes de plomb.

    C'est au XI° siècle, avec l'évolution architecturale, lorsque les fenêtres basses de l'époque romane sont remplacées par les longues lancettes que les choses changent. Ll'émergence du style gothique au XII° S. va permettre à l'art du vitrail de se développer dans les édifices religieux. Les murailles s'évident, les ouvertures deviennent de plus en plus grandes pour permettre à la lumière de baigner les lieux. C'est là qu'intervient le vitrail: il permet de donner un caractère divin à cette lumière.

    C'est au XIII° s. que le vitrail, hissé au rang d'art atteint son apogée avec ces somptueuses parois de verre comme celles que l'on peut admirer dans la cathédrale St Pierre-St Paul de Troyes.

    On y est littéralement ébloui par les 1500 m2 de vitraux qui éclairent l'édifice:

    les vitraux du choeur datent du XIII°

    L'Aube, fascination du vitrail.

     

    Les vitraux du triforum (petite partie juste en dessous des grands vitraux) sont du XV° s.

    L'Aube, fascination du vitrail.

     

    tandis que les vitraux des chapelles sont du XIV°

    L'Aube, fascination du vitrail.

    L'Aube, fascination du vitrail.

     

    Les trois rosaces mesurent 10 mètres de diamètre:

     

    L'Aube, fascination du vitrail.

     

    --ooOoo--

     

    Ci-dessous, les magnifiques vitraux d'origine de la Basilique St Urbain sont datés de 1270. Ils ont été restaurés en 1992 par les Ateliers Troyens du Vitrail; les scènes de la passion de Christ, représentées sous forme de médaillons, ce qui est caractéristique du XIII° s.

    L'Aube, fascination du vitrail.

     

    --ooOoo--

     

    A partir de là, le vitrail ne cesse d'évoluer. L'immense prospérité de Troyes et de la Champagne entre 1480 et 1550 permet la construction ou la restauration d'églises: c'est plus de 1300 verrières qui sont installées dans ces lieux de culte.

    Les vitraux de l'église de la Madeleine sont d'une qualité exceptionnelle, car on y retrouve presque toute la palette des différentes techniques du vitrail.

    Lorsque les vitraux se trouvent en registres superposés ciomme dans le vitrail de la vie de St Eloi ci-dessous, il convient de savoir que la lecture se fait de gauche à droite et de bas en haut:

    L'Aube, fascination du vitrail.

    Avec le temps le vitrail n'est plus au goût du jour et au XVII° s., il se trouve délaissé un peu partout en France...sauf à Troyes grâce au talent du maître-verrier et artiste Linard Gontier.

    Depuis, le souci de restauration de cet immense patrimoine local et régional permet aux ateliers des maîtres-verriers de perdurer et à la créativité des artistes d'aujourd'hui de s'exprimer dans des créations plus graphiques, plus abstraites dans des lieux religieux ou profanes.

    Une "Route du Vitrail" permet, au fil des villages, en visitant les églises typiques de la région, de faire les tour de toutes les merveilles que les maiÏtres-verriers ont créées au cour des siècles, et je vous en parlerai au fur et à mesure de mes prochains billets.

     

    « ClairvauxAvoir le coeur sur la porte... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :