• La rue de Grenelle

    En quittant la place Saint Sulpice, si l'on emprunte la petite rue du Vieux Colombier, on débouche sur la place Michel Debré (anciennement Carrefour de la Croix Rouge) que domine du haut de ses 5 mètres, le Centaure de César.

    La rue de Grenelle

    La rue de Grenelle

    Cette sculpture devait à l'origine être placée en un endroit plus fréquenté de la capitale mais on y a renoncé, de crainte de choquer les passants. A cause des attributs masculins exposés bien en évidence?... il me semble que l'on en voit tout autant sur bien des chefs d'oeuvres antiques...???

    C'est là que débute la rue de Grenelle: longue de 2 250 mètres, elle correspond à la route qui dans des temps anciens reliait Paris au village de Grenelle.

    Son nom reste attachée aux accords qui furent signés en mai 1968 au ministère du Travail (ancien hôtel du Châtelet) qui se situe à l'angle de cette rue et du boulevard des Invalides:

    La rue de Grenelle

    Plusieurs ministères mais aussi des Ambassades ont leur siège dans cette rue bordée d'anciens hôtels particuliers et d'immeubles cossus.

    Ainsi le Ministère de l'Education Nationale, ancien hôtel de Rochechouart

    La rue de Grenelle

    ou l'Ambassade de Russie, ancien hôtel d'Estrées

    La rue de Grenelle

    On y trouve aussi la Mairie du VII° arrondissement, ancien hôtel de Villars

    La rue de Grenelle

    Vous entrouverez les détails et l'histoire dans le diaporama plus bas sur cette page.

    De nombreux personnages avaient élu domicile dans cette rue, comme Alfred de Musset au N°59, ou Edgar Faure dans l'immeuble ci dessous.

    La rue de Grenelle

    Petite anecdote, c'est au N°7 de cette rue qu'est situé l'immeuble fictif dans lequel se déroule l'action du roman de Muriel Barbery L'élégance du Hérisson.

    Pour changer un peu de tous ces immeubles et hôtels particuliers, on peut s'arrêter admirer la Fontaine des Quatre Saisons juste à côté du Musée Maillol.

    La rue de Grenelle

     Elle était destinée à procurer de l'eau pour le quartier mais aussi à honorer la mémoire du roi Louis XV.

    Un groupe sculpté occupe la position centrale, surmonté d'une plaque gravée d'une importante inscription latine en l'honneur de ce roi. Ces statues sont une représentation féminine de la ville de Paris assise, entourée de deux personnages allégoriques représentant la Marne et la Seine.

    La rue de Grenelle

    L'étroitesse de la rue à cet endroit n'offre malheureusement pas assez de recul pour apprécier les dimensions d'un si grand monument: 20 mètres de lond pour 10 de haut, dont l'aspect architectural fait penser à une façade d'hôtel particulier ou d'église.

    Sa fonction de fontaine ne nous est révélée que par les quatre mascarons de bronze représentant une tête de monstre marin, plaqués sur le soubassement à cinquante centimètres du sol:

    La rue de Grenelle

    La fontaine doit son nom "Quatre-Saisons" aux quatre bas-reliefs et aux quatre statues représentant les saisons qui la décorent. Sa taille, son ampleur, son décor et son architecture due à Edmé Bouchardon en font une fontaine unique à Paris.

    Sur la partie gauche, bas reliefs et statues évoquant le printemps et l'été

    La rue de Grenelle

     Sur la partie droite place à l'automne et l'hiver:

    La rue de Grenelle

    Notre promenade s'arrête au niveau de l'esplanade des Invalides

    La rue de Grenelle

    Plus de détails? Cliquer sur l'image ci-dessous. N'hésitez pas à visionner le diaporama en grand écran et à faire Pause pour lire le détail des explications. Bonne promenade!

    Street art - Paris

    La rue de Grenelle

    « Quelques portes de ParisJ'écris avec l'encre, Germaine Beaumont »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :