• Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Baignée par les eaux de la Baïse, la ville de Nérac dont les origines remontent à l'époque gallo-romaine, a connu son apogée au XVI° s. lorsque les Albret deviennent rois de Navarre.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Le vieux pont sur la Baïse à Nérac

    C'est de cette famille qu'est issu le jeune Henri qui vit souvent au château familial de Nérac.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Les vestiges du château des Albret à Nérac

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    C'est là qu'à l'âge de 19 ans, Henri rencontre Fleurette, la fille du jardinier. Elle a 16 ans, elle est jolie et Henri, que l'on n'appelle pas encore le Vert Galant, coureur de jupon invétéré, la séduit.

    Les deux jeunes amants avaient l'habitude de se rencontrer auprès d'une source, non loin du château, le long de la Baïse.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Un jour, Henri dut partir pour Paris et manqua leur rendez-vous habituel.

    La légende raconte que la jeune fille, follement éprise d'amour et se croyant abandonnée se jeta par désespoir dans l'eau de la Baïse.

    C'est à cet endroit qu'une statue de marbre symbolise ce tragique événement.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Fleurette Noyée, statue de Daniel Campagne, 1896.

    La statue se situe dans le parc de la Garenne, ancien domaine royal où la reine Margot aimait se promener.

    On dit que l'expression "conter fleurette" et même le verbe "fleureter" (transformé Dieu sait pourquoi en flirter...) viennent de cette triste histoire.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    "A peine ils s'étaient vus qu'ils s'aimèrent d'amour.

    Elle comptait seize ans, lui trois de plus. Ravie

    Fleurette à cet amour donna toute sa vie,

    Henri, prince d'Albret, ne lui donna qu'un jour.

    La malheureuse enfant en lui n'espéra plus,

    Un soir comme Ophélie, on la trouva noyée

    Sous les rameaux en pleurs des saules chevelus...

    (Jran-Paul GOUX, Guirlande des Marguerites)

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    La Baïse, au pied de la statue

    La région ne compte plus les lieux qui sont supposés avoir abrité les amours de Henri IV avec les dames ou jeunes filles des environs.

    Nérac, la légende de Fleurette et Henri

    Henri IV à Nérac, oeuvre de Nicolas Bernard Raggi

    La réalité des choses est bien moins tragique et bien moins romantique aussi... Fleurette survécut à ce chagrin d'amour causé par le futur Henri IV: elle mourut le 25 août 1592, 16 ans après cette aventure amoureuse.

    Photos BENISSA à Nérac (Lot-et-Garonne) le 19 novembre 2014

    « Meilhan-sur GaronneLe vieux cimetière juif de Prague »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 23:29

    Je connais Nérac (un peu) et j'adore cette légende !

    2
    Lundi 24 Novembre 2014 à 14:24
    marenostrum

    mais j'y avais cru à cette histoire d'amour!!!!!!!! Ta dernière phrase m'enlève mes illusions!!!!!!!smile

    3
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 12:47

    Tu dois connaître cette excellente gourmandise appelée Coucougnettes du Vert-Galand ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :