• Samedi poésie: Hymne au soleil - Edmond Rostand

     

    Hymne au soleil

    Je t'adore, Soleil ! ô toi dont la lumière,
    Pour bénir chaque front et mûrir chaque miel,
    Entrant dans chaque fleur et dans chaque chaumière,
    Se divise et demeure entière
    Ainsi que l'amour maternel !

    Je te chante, et tu peux m'accepter pour ton prêtre,
    Toi qui viens dans la cuve où trempe un savon bleu
    Et qui choisis, souvent, quand tu veux disparaître,
    L'humble vitre d'une fenêtre
    Pour lancer ton dernier adieu !

    Tu fais tourner les tournesols du presbytère,
    Luire le frère d'or que j'ai sur le clocher,
    Et quand, par les tilleuls, tu viens avec mystère,
    Tu fais bouger des ronds par terre
    Si beaux qu'on n'ose plus marcher !

    Gloire à toi sur les prés! Gloire à toi dans les vignes !
    Sois béni parmi l'herbe et contre les portails !
    Dans les yeux des lézards et sur l'aile des cygnes !
    Ô toi qui fais les grandes lignes
    Et qui fais les petits détails!

    C'est toi qui, découpant la soeur jumelle et sombre
    Qui se couche et s'allonge au pied de ce qui luit,
    De tout ce qui nous charme as su doubler le nombre,
    A chaque objet donnant une ombre
    Souvent plus charmante que lui !

    Je t'adore, Soleil ! Tu mets dans l'air des roses,
    Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson !
    Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses !
    Ô Soleil ! toi sans qui les choses
    Ne seraient que ce qu'elles sont !

    Edmond Rostand (1868 - 1918)

    Image-17.png

     

    Image-16.png

    Poésie illustrée par deux oeuvres de Roger Scheltien que j'ai découvert sur le blog de MEDIADISC. 

    Ces peintures sur le thème du soleil en cette saison estivale m'ont donné envie de trouver un poème sur le même sujet pour vous les présenter. Elles sont si colorées si gaies, j'espère qu'elles illumineront votre journée!

    Les oeuvres de Scheltien, qu'elles soient en couleur, en noir et blanc ou nuances de gris,  foisonnent de détails sur lesquels l'oeil s'attarde.

    Visitez son site pour voir ses autres oeuvres: Roger SCHELTIEN

     

     


    « Sciacca, Sicile (1)Le bonheur c'est une mayonnaise : ça tourne sans qu'on sache pourquoi - Jacques Godbout »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Août 2011 à 12:12
    dalinele

    merci pour le poème et la couleur, il fait gris aujourd'hui...

    2
    Samedi 6 Août 2011 à 14:48
    Lilwenna

    merci de mettre un peu de soleil dans notre journée. il pleut chez moi aujourd'hui !

    gloire au soleil, mais on ne le voit pas beaucoup cet été !

    bisous

    3
    eva
    Samedi 6 Août 2011 à 15:13
    eva

    moi aussi, je t'adore Soleil ! 

    4
    Dimanche 7 Août 2011 à 12:19
    françoise , La Vieil

    en avén ben besoun ! dirait mamère !

    Roger scheltien ? C'est merveilleux ! Je me suis régalée ... Il est inspiré par CHAGALL aussi ! ...

    5
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:44
    apsara

    un magnifique poème!j'adore aussi le soleil!je ne vois qu'une photo,je vais aller sur le site!

    beezoo ma belle

    6
    Dimanche 7 Août 2011 à 18:00
    apsara

    je suis allée chez SCHeltien et chez mediadisc mais impossible de laisser un com;mon mot de passe n'est pas reconnu!alors tu vois ce genre de truc m'énerve!!!grrr

    7
    Mercredi 10 Août 2011 à 04:15
    mediadisc

    ça va lui faire plaisir de voir ton article! (je connais personnellement l'artiste)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :