• Samedi poésie: La plus belle dans les poèmes - Boris Pasternak

     

     

     

    LA PLUS BELLE DANS LES POEMES

     

    Ta chair entière, ô ma beauté,

    Ton âme entière au cœur me sont 

    Joie et, debout, toute tu m'es

    Jet d'hymne, oraison de chansons.

     

    Debout, tu m'es au long du monde 

    L'hymne où sombre tout malencombre ! 

    Et notre monde est tombe où tombent 

    Et s'assonancent les cris du monde!

     

    L'hymne n'est point tons qui retombent, 

    Mais vestiaire avec huit nombres, 

    L'hymne n'est point sons qui ressombrent, 

    Mais seuil que huit nerveux encombrent.

     

    Contre un talon les huit me tendent

    Au lieu de mante leur épouvante

    Du mal, du monde et leur pesante 

    Pesanteur d'âme, leur âme sombre.

     

    Grâce à ta grâce qui m'enchante 

    En chants lassants mon âme aimante, 

    Comme talon je leur présente,

    Ma tintante stance de chantre.

     

    O ma beauté, ton. âme entière, 

    Ta chair entière, ô ma beauté, 

    Sont dans mon âme batelière

    Souffles flottants, charmeurs, charmés.

     

    Tu fus prière pour Polyclète,

    Règle et mesure ,des temps païens, 

    Loi pure des temps de prophètes, 

    Science de mes jours anciens.


    Boris PASTERNAK,

    traduit par Armand Robin


    P1010026-w1.jpg

     

    La Baigneuse , sculpture d'Henry Murail

    symbolise la prédominance de l'eau dans la cité balnéaire de St Jean de Monts (Vendée). 
    Elle fut inaugurée le 11 décembre 1999. 

    J'ai découvert cette statue sur le blog PASSION-SCULPTURE

    de AD-MARY que certains d'entre vous connaissent comme depuis le temps de Orange.

     

     

     

     

    Boris Pasternak et Marina Tsvetaeva dont j'ai publié un poème samedi dernier (D'où me vient la tendresse? ICI) s'étaient rencontrés à Moscou en 1918, mais ce n'est qu'en 1922 qu'ils se sont véritablement découverts au travers de leurs écrits respectifs. Pendant quatorze années, jusqu'en 1936, ils ont entretenu une correspondance d'une densité et d'une intensité rares dans laquelle se tissent, étroitement mêlées, passion sentimentale et poésie, sur fond d'époque historique et d’histoire littéraire. (Source EVENE)

    Un bel hommage à Boris Pasternak avec sa biographie sur La cave à poèmes.

     

     

     

     

     

     

     



     

     


    « Jardin Gourmand, Boulogne-sur-merLes dangers de FACEBOOK »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Juin 2011 à 15:33
    AD-Mary44 devenue 49

    Cette photo est superbe !!! merci pour ce bel échange.

    je t'embrasse

    2
    Dimanche 26 Juin 2011 à 19:13
    apsara

    Une très belle statue au bord de l'océan!un poème extrême qui change des habituelles descriptionsde la femme;beaucoup d'intensité chez ce poète que je ne connais pas;merci pour cetarticle,je le mets aussi de coté histoire d'aller fouiner dans les sites indiqués!!!

    3
    Mardi 28 Juin 2011 à 11:12
    apsara

    mais bon sang bien sûr!!!!j'avais oublié un si beau roman,un si beau film et la musique à mourir!!!

    j'y va!go!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :