• Samedi poésie: la Révolte - Emile Verhaeren

    Les événements du monde actuel ne sont qu'une re-édition d'événements du passé. De tous temps des hommes se sont levés pour se délivrer du joug qui les opprimait.

    La poésie est aussi un moyen d'y réfléchir.

    Image 8

     

    Sculpture l’Homme Révolté de Sylvie Falconnier

    D'autres oeuvres à découvrir sur son site:

    SYLVIE FALCONNIER

     

    La révolte

    Vers une ville au loin d'émeute et de tocsin,
    Où luit le couteau nu des guillotines,
    En tout-à-coup de fou désir, s'en va mon coeur.

    Les sourds tambours de tant de jours
    De rage tue et de tempête,
    Battent la charge dans les têtes.

    Le cadran vieux d'un beffroi noir
    Darde son disque au fond du soir,
    Contre un ciel d'étoiles rouges.

    Des glas de pas sont entendus
    Et de grands feux de toits tordus
    Échevellent les capitales.

    Ceux qui ne peuvent plus avoir
    D'espoir que dans leur désespoir
    Sont descendus de leur silence.

    Dites, quoi donc s'entend venir
    Sur les chemins de l'avenir,
    De si tranquillement terrible ?

    La haine du monde est dans l'air
    Et des poings pour saisir l'éclair
    Sont tendus vers les nuées.

    C'est l'heure où les hallucinés
    Les gueux et les déracinés
    Dressent leur orgueil dans la vie.

    C'est l'heure - et c'est là-bas que sonne le tocsin ;
    Des crosses de fusils battent ma porte ;
    Tuer, être tué! - Qu'importe!

    C'est l'heure.

    Emile Verhaeren (1855 - 1916)


    « Carnaval de Venise.COLLECTIONS-PASSIONS: blog n°35 - APCNR Saint Louis »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Février 2011 à 00:32
    Agnès

    Belle façon de coller à l'actualité !!! Merci Bises

    2
    Dimanche 27 Février 2011 à 13:46

    J"aime ce poéme plein de rage,de désespoir,de courage,de ras le bol!

    Bel après-midi

    3
    Lundi 7 Mars 2011 à 02:36
    mediadisc

    Il nous faut encore croiser les doigts pour que ces peuples puissent en sortir victorieux, pour que la démocratie puisse en sortir victorieux même si cela prend du temps. La révolution Française au départ n'était pas synonyme de réussite démocratique mais plutôt de terreur...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :